REVENDICATIONS CIQ NORD EST – MAI 2014

Pour mémoire, un certain nombre de demandes d’amélioration des services publics et du niveau d’équipement de notre quartier, ont été satisfaites dans le cadre plus général de l’ensemble des quartiers Est, avec l’appui constant de Madame Benon, adjointe spéciale à la Mairie du Pont de Béraud jusqu’en avril 2014.

En revanche, nous attirons l’attention de la municipalité d’Aix en Provence sur un certain nombre de questions et de demandes légitimes restées ignorées, ou au moins non-traitées jusqu’à présent. Parmi les demandes d’amélioration qui ont été traitées, il y a les cas notamment :

  • des problèmes posés par le mauvais fonctionnement de la ligne de bus n°4, devenue ligne n°6 depuis septembre 2012 (nouvelle délégation du service public des transports). On note une amélioration très sensible depuis le début de l’année 2013.
  • des problèmes aigus de circulation dans les quartiers EST, en nette amélioration grâce aux réaménagements de l’Avenue Fontenaille et de la « déviation » Saint Thomas de Villeneuve.

Par contre une demande générale des quartiers Est n’a jamais été abordée ni a fortiori traitée par la municipalité d’Aix en Provence, celle relative au développement de la commune de Saint Marc Jaumegarde : on constate dans cette commune une augmentation continue du nombre de constructions (accompagnée d’une consommation impressionnante d’espaces vierges…) et donc de la population, et par voie de conséquence un renforcement du flux de circulation automobile (malgré le déni des responsables de cette commune), sans que soient réalisés ou prévus le moindre équipement public ou privé (notamment commerces)!

Nous aimerions en parallèle que l’on nous explique comment nos voisins de Saint Marc peuvent bénéficier de réseaux perfectionnés et de voiries neuves financés largement par le Conseil Général, alors que ces mêmes réseaux et voiries tombent en ruine du côté aixois !

Voilà de sérieux sujets d’interrogation, même si les habitants d’Aix admettent tout à fait que la commune voisine puisse avoir une vision différente de son avenir (en l’espèce, c’est plutôt l’absence de projets qui inquiète ces mêmes habitants…). 

Du côté des REVENDICATIONS CONCERNANT LE TERRITOIRE DE NOTRE CIQ, exprimées pour certaines depuis plus de dix ans, le bilan est loin d’être satisfaisant, surtout par comparaison avec Saint Marc !!!

Nous rappelons ici brièvement les demandes essentielles :

  1. Mise en place provisoire de deux petites lignes « flexibles » de transport en commun « à la demande » (rabattement vers le Petit Nice) au travers de notre quartier, demande à laquelle la CPA a enfin accédé depuis le 6 janvier dernier. Cette demande avait été formulée pour la première fois sous forme d’une pétition adressée à Madame la Présidente de la CPA en 2003, et réitérée à plusieurs reprises. Un test de faisabilité technique a été réalisé sur place avec succès par M.Calando en 2006, en présence de quelques adhérents de notre CIQ. Une nouvelle demande a été renouvelée avec énergie à l’automne 2012 auprès de Mme Lefort, puis des collaborateurs de M.Dalmasso en mars, puis en novembre 2013.
  • Le combat pour obtenir ce que nous considérons comme une première étape (nous avons décrit dans un autre document les progrès à réaliser pour que ce mode de transport incite de façon décisive les habitants de notre quartier à délaisser leur voiture) a donc été long et incertain. Il faut aujourd’hui réaliser d’urgence le déplacement d’un arrêt qui est mal placé (chemin de Beauregard), et prive de ce fait une trentaine de riverains, la plupart âgés, de l’usage de cette ligne…
  • Rappelons que parallèlement, le quartier des Pinchinats, pourtant moins peuplé que notre quartier, bénéficie de DEUX lignes de Bus (n°23 et 34) et Saint Marc Jaumegarde d’une ligne Proxibus depuis 2001, requalifiée en ligne fixe (n°21) fin 2012 !!!

2 – Aménagements du Chemin Mouret, en particulier dans sa partie Nord. Ce chemin, parce qu’il sert (comme le Vallon des Lauriers) de raccourci pour les artisans qui travaillent en ville, pour les ambulanciers, ET POUR TOUS CEUX QUI UTILISENT UN GPS POUR GAGNER LE CENTRE VILLE DEPUIS LE NORD DE LA CPA, est beaucoup trop fréquenté eu égard à son tracé et son profil. Des difficultés de visibilité directe notamment, le rendent très dangereux par endroits.

  • Nous avions évoqué à la fin de l’année 2013 avec M.Paoli, alors chargé de la voirie et de la circulation, certains aménagements peu coûteux pour renforcer la sécurité et décourager le transit sur ce chemin : ils sont en cours de réalisation (déplacement d’un poteau FT, aménagement d’une surlargeur avant un virage dangereux avec abattage d’un arbre, marquages au sol, miroirs à replacer, etc.)…

3 – Problèmes d’assainissement : en dehors des trois lotissements qui se trouvent sur notre territoire (Sauvageonne, Vallon des Sources, Puy des Lauriers), d’une petite portion du Chemin de Beauregard et d’une partie importante du Chemin Mouret, tout notre secteur doit résoudre les problèmes d’assainissement par l’utilisation de fosses septiques individuelles (et dépend donc du SPANC pour le contrôle des installations).

  • Dans les parties les plus densément construites de notre quartier (englobées de façon absurde en 1981 en zone NB ou ND du POS actuel), en particulier le long du Vallon des Lauriers, le système d’assainissement individuel conduit à des aberrations : les parcelles sont petites (de 1000 à 1500 m2), très souvent en forte pente, et le risque de pollution des abondantes nappes artésiennes de ce secteur, est énorme !
  • Toutes nos tentatives pour sensibiliser à ce problème les deux adjoints successifs chargés de l’assainissement depuis treize ans, ont été vaines, et leurs réponses négatives à nos demandes ont été totalement bureaucratiques…Signalons que la Ville a réalisé cependant le même type d’assainissement collectif sur le Chemin Mouret en 2009, dans le même contexte réglementaire d’urbanisme (zones NB), et la même configuration environnementale : CHERCHEZ L’ERREUR !!!

4 – Etat pitoyable de certaines voies : destruction (il n’y a pas d’autre qualification possible) de certaines chaussées par ERDF (c’est le cas du Vallon des Lauriers à la suite de travaux de renforcement du réseau en 2009), absence de marquage au sol, éboulement des talus (Chemin de Repentance en particulier), absence de curage des fossés et des canalisations pluviales (lorsqu’elles existent), etc.

  • Après les quelques « rustines » appliquées sur certaines voies à la hâte avant les élections, une remise à niveau générale s’impose…

5 – Protection incendie : en dehors des secteurs débroussaillés individuellement par les propriétaires, en application de la règle des « 50 mètres » autour des maisons, la plus grande négligence règne : grandes parcelles non bâties non débroussaillées, et absence de poteaux incendies dans la partie haute du quartier.

  • Ce dernier point ne fait pas seulement courir un risque aux habitants : il pénalise les propriétaires du quartier voulant réaliser des extensions à leurs habitations. Les services d’urbanisme de la Ville leur refusent des permis pour absence de sécurité incendie! Cette situation est proprement ubuesque !… Il en sera de même à l’avenir avec l’absence de distribution d’eau « administrativement » potable dans nos quartiers…

6 – Amélioration du débit Internet : les débits de nos adhérents et voisins varient entre 500 kbits et 5Mbits (exceptionnellement), selon la position des maisons dans le quartier, ce qui est TOTALEMENT insuffisant pour une Ville qui se veut à la pointe du progrès, et très fortement handicapant pour les professionnels habitant dans notre quartier (professions libérales, ingénieurs-conseils, chefs d’entreprise et cadres de haut niveau, professeurs, etc.).

  • Nous aimerions connaitre en détail la planification des améliorations que doit réaliser Orange (la carte diffusée publiquement, extrêmement floue, est inexploitable), et le résultat prévisionnel nous concernant…

7 – Sécurité des personnes et des biens: le nombre de vols (dont quelques uns avec agression) a sensiblement augmenté dans notre quartier depuis trois ans environ. Nous ne sommes pas les plus exposés de l’agglomération aixoise. Maisnous avons réalisé une petite enquête dans le quartier au printemps 2013 qui nous a confirmé que notre impression ne relevait ni du rêve ni de la paranoïa !

  • Nous souhaiterions savoir ce que la Ville nous propose comme dispositif préventif efficace : en attendant de le savoir, nous avons adhéré à l’Association Voisins Vigilants sans bénéficier évidemment de toutes les potentialités de ce réseau (Voisins vigilants a récemment mis en place un réseau d’information participatif EN RELATION AVEC LA POLICE MUNICIPALE chez nos voisins de Venelles)…
  • Nous aimerions que la Ville d’Aix, dont le Maire a annoncé sa volonté de généraliser ce dispositif sur notre commune, nous contacte pour examiner avec nous les modalités de la liaison habitants/Voisins vigilants/Police municipale.

8 – Urbanisme : nous attendons comme tous les habitants d’Aix en Provence le nouveau PLU ( nous l’attendons depuis très très longtemps !!!), en espérant y découvrir des règles beaucoup plus généreuses qu’aujourd’hui en matière de constructibilité (extensions des constructions existantes, annexes, etc…), tout en gardant bien sûr en tête la préservation du cadre de vie actuel. Nous regrettons de voir le temps s’écouler sans que ces nouvelles règles soient connues, car ce retard alimente le mécontentement et les inquiétudes de nos adhérents et riverains…

Pierre Blais

A propos Françoise GALLO

Contacter directement Françoise GALLO francoise.gallo@free.fr
Cet article a été publié dans Communication. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour REVENDICATIONS CIQ NORD EST – MAI 2014

  1. Mornas Françoise dit :

    A propos de la circulation sur le chemin Mouret et de son aménagement :
    Pierre Blais évoque  » certains aménagements peu coûteux » censés « renforcer la sécurité et décourager le transit sur ce chemin » : il serait certes nécessaire de renforcer la sécurité sur le chemin Mouret, mais les aménagements cités ne sont pas de nature à décourager le transit de voitures, bien au contraire ! Ce n’est pas en facilitant les croisements des voitures et en élargissant la chaussée qu’on découragera les conducteurs d’emprunter le chemin Mouret ni qu’on les contraindra à ralentir ! Et la sécurité des riverains (pensons aux enfants, en particulier) tout comme leur tranquillité risqueront d’être encore détériorées. L’enjeu pour les habitants du chemin Mouret n’est pas de faciliter le transit des voitures, mais au contraire de le décourager et de le ralentir. C’est en ce sens, me semble-t-il, que devraient être portées des revendications par le CIQ.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s